Malheureusement vous utilisez un ancien navigateur internet incapable d'afficher correctement les sites web modernes. Nous recommandons Google Chrome ou Mozilla Firefox, ou bien d'essayer avec votre tablette ou téléphone. Merci.
Mozilla Firefox Google Chrome

Polynésie française

Conformément au protocole d'accord signé en 2017, Blue Frontiers, en collaboration avec l'Institut Seasteading a terminé un ensemble d'études environnementales, économiques et juridiques à propos du développement et du stationnement de seasteads durables dans les eaux de la Polynésie française, sujet à un cadre réglementaire spécifique octroyant une autonomie conséquente.

x

La Polynésie française est l'un des pays prometteurs avec qui nous cultivons des liens en vue d'y installer des seasteads. C'est un pays tropical composé de 118 îles dans l'océan Pacifique, où nous avons identifié plusieurs endroits propices au projet. Situé à l'extérieur de la zone à ouragans, disposant d'installations modernes pour internet, le pays est relié par de nombreuses connexions aériennes venant de grandes villes comme Los Angeles et San Francisco.

Alors qu'une communauté locale a récemment exprimé son opposition au projet, une autre qui s'inquiète de la hausse du niveau de la mer est entrée en contact pour soutenir le projet, et de nombreuses autres options sont en cours de considération. L'un de nos principaux objectifs de cette première moitié de 2018 est d'identifier un endroit spécifique propice au projet. Parmi les options, des lieux inhabités, mais également des endroits où nous établirons des relations mutuellement bénéfiques avec la communauté locale et notre réseau croissant de partisans.

x

Chronologie

  • Sept 2016

    Premier voyage en Polynésie française et présentation du projet au gouvernement.

  • Jan 2017

    Protocole d'accord d'exploration signé

  • Mai 2017

    Conférence internationale sur les îles flottantes à Tahiti

  • Oct 2017

    Etudes économiques, environnementales et juridiques complétées

  • Nov- Déc 2017

    Engagement local, développement communautaire, et études de site

Questions Fréquemment Posées

Le projet consiste à construire des plateformes flottantes écologiques dans un lagon de la Polynésie française, qui pourrait offrir une réponse aux défis liés à la montée des eaux et au développement durable.

Ces plateformes constitueraient aussi une base pour des habitations, des bureaux et des infrastructures diverses, afin d’encourager la formation de communautés dynamiques, et d’explorer de nouvelles manières de vivre ensemble.

Parallèlement, nous souhaitons promouvoir l’innovation dans les technologies digitales et de la mer, en créant un pôle d’attractivité bénéficiant d’un cadre unique.

Blue Frontiers travaille avec des gouvernements hôtes du monde entier pour accueillir des projets seasteading appropriés. Blue Frontiers a été cofondée par un Polynésien et s'est intéressée à la Polynésie française étant donné ses nombreux atouts:

  • Grande stabilité institutionnelle et état de droit moderne
  • Infrastructures et marché local développé pour les biens et services essentiels
  • Liens aériens et maritimes fréquents et directs vers des métropoles importantes
  • Connectivité internet haut débit avec prévision de redondance et capacité accrue
  • Large bassin de professionnels qualifiés, du secteur tertiaire et de la mer
  • Eaux protégées et peu profondes dans certains lagons
  • Activité cyclonique et de tsunamis limitée
  • Un climat idéal

Le gouvernement polynésien ne financera ni les études ni la réalisation du projet, qui ne coûtera rien au contribuable. Il n’y aura pas non-plus de défiscalisation locale. Blue Frontiers estime que le montant que nous allons devoir investir en Polynésie sera entre 3,6 et 6 milliards CFP pour la phase pilote.

Le projet d’île flottante va améliorer le cadre traditionnel des zones économiques spéciales avec des dispositions spécifiquement conçues pour attirer les investisseurs en Polynésie française. Les zones franches existent déjà un peu partout ailleurs et pour attirer des investissements significatifs et des partenaires innovants dans un marché francophone assez restreint et éloigné il nous faut innover, y compris sur le cadre législatif et les procédures administratives.

Nous avons visité plusieurs sites prometteurs mais des études plus poussées sont maintenant entreprises, prenant notamment en considération les riverains, les fonds marins, les courants, le profil des vagues, ou encore les vents.

Les images disponibles sur notre site proviennent de réflexions préliminaires par nos architectes, qui ont pour tâche de concevoir des îles adaptées et qui puissent répondre aux conditions climatiques locales, à nos exigences écologiques, aux besoins de leurs occupants, et se fondre dans le paysage polynésien.

L’environnement est une préoccupation majeure du projet et nos architectes y sont très sensibles. Nos îles sont conçues pour avoir un impact négligeable sur l’environnement, utiliser les énergies renouvelables, et pourraient même, selon certaines études préliminaires, conduire à une amélioration de l’écosystème sous certaines conditions. Nous prévoyons de former des partenariats pour la surveillance continue des fonds marins et pour partager le savoir acquis.

En 2017, l'Institut Seasteading a signé un accord exploratoire avec le gouvernement de la Polynésie française et a chargé Blue Frontiers de compléter les études juridiques, environnementales et économiques qui ont maintenant été soumises.

Vous pouvez télécharger le texte du protocole.

Télécharger

Nos partenaires et les entreprises attirées par ce projet participeront à la diversification de l’économie polynésienne, et au maintien au Fenua des diplômés qui auraient dû tenter leur chance ailleurs.

Les investissements significatifs qui seront entrepris pour la construction vont se répandre dans l’économie locale, et les entreprises et les résidents permettront de maintenir ou d’étendre l’emploi chez les fournisseurs et commerçants du pays.

Nous espérons pouvoir aider à placer la Polynésie au centre des efforts internationaux entrepris pour mitiger les effets du réchauffement climatique, notamment en développant les technologies nécessaires au maintien des populations menacées par la montée des eaux aux Tuamotu et ailleurs.

Ecoutez le ministre Jean Christophe Bouissou présenter le projet et ses retombées à TNTV :

Regarder sur Youtube

Blue Frontiers poursuit également d'autres projets de seasteading à travers le globe.

En savoir plus